Tendances & études

innovore 2

09 septembre 2020

Participation de Perrine Bismuth au Livre Blanc de l'Innovore : Nouveaux modèles issus de la crise pandémique

Participation de Perrine Bismuth à cette publication collective sous l’impulsion de Laure Blagojevic, CEO de L’Innovore – analyse l’innovation en Food, en restauration et décrypte des enjeux de demain.

Plus qu’une modification profonde des habitudes de consommation, le confinement a surtout agi comme un accélérateur des transformations déjà à l’œuvre ces dernières années.
Les français sont de plus en plus soucieux de l’origine et de la qualité de ce qu’il y a dans leurs assiettes, ils cherchent à consommer de façon plus responsable en privilégiant des produits biologiques (+22% pendant le confinement) et de proximité afin d’adopter une alimentation plus saine. Les marchés et les producteurs ont capté 7% de consommateurs en plus au détriment des GSA.
La crise sanitaire a démontré aux consommateurs qu’une production française et les commerces de proximité suffisaient à fournir les produits nécessaires à leur quotidien. Mais elle s’est aussi accompagnée d’un recentrage de la consommation sur l’essentiel. Avec l’anticipation de la baisse du pouvoir d’achat à venir, cette tendance va se pérenniser, creusant davantage le fossé entre les CSP et incitant les marques et la distribution à mettre en place des formats plus accessibles.
Enfin le grande tendance du confinement a bien évidemment été le e-commerce. Au sortir du confinement, si les français font leur retour en magasin (l’expérience de la livraison à domicile a été souvent décevante), le drive confirme sa progression ainsi que la livraison de paniers de fruits et légumes, conséquence logique de l’attrait du direct producteur sur cette catégorie de produits. Côté RHF, la restauration rapide / à emporter / en livraison continue à tirer le chiffre d’affaire et la croissance du secteur de la restauration et ce encore plus fortement. En Ile-de-France, la restauration assise n’a regagné que 50% de son volume d’affaire (vs. 80% pour la restauration rapide) et pourra difficilement aller au-delà au 4ème trimestre 2020 et probablement également sur le 1er semestre 2021 (contraintes sanitaires, absence du flux touristique, maintien du télétravail). Là encore le fossé se creuse suivant les zones de flux. Pour les restaurants se situant dans des zones à fort flux touristique et des bureaux, la reprise de l’activité va être très compliquée alors que ceux qui se situent dans des zones résidentielles-commerçantes, piétonnières parviennent à retrouver leur chiffre d’affaire grâce à l’extension des terrasses.

 

Retrouvez l’intervention de Perrine Bismuth et celles de nombreux autres professionnels du secteur en téléchargeant le Livre Blanc de L’Innovore.

 

Autres actualités

Newsletter

Recevez les actus et la veille FrenchFood Capital

Suivez l’actualité de la Frenchfood

Merci !
Bienvenue dans l’écosystème FrenchFood Capital

Veuillez remplir tous les champs obligatoires Veuillez rentrer une adresse mail valide Une erreur est survenu, veuillez recommencer Votre demande est en cours d'envoi Votre demande a bien été envoyé

Toutes vos données sont soumises à la loi RGPD - cliquer ici

Valider